DIJON (21)

42 logements collectifs et 25 logements intermédiaires – Ecoquartier des Maraîchers

Maîtrise d’Ouvrage : Kaufman & Broad

Maîtrise d’Œuvre : EXP architectes, mandataire / Mayot & Toussaint, cotraitant

BED structure, cotraitant /OSMO Ingénierie Fluide & thermique/ Pinot Gien – BET VRD

EXECO – Economie

Site : rue des champs à la ronce, lot 2B, ZAC des Maraichers, Dijon

Surface : 4 320 m² SDP / 3690 m² SHAB

Montant des travaux : 5 700 K €HT

Certification : NF Habitat RT2012 -20%

Statut : PC Novembre 2020 / DCE en cours

DIJON (21)

42 logements collectifs et 25 logements intermédiaires

 

Le projet vise la convergence entre un terroir des plus patrimoniaux, celui de la Côte d’Or, et une modernité franche et assumée, celle d’une architecture sobre pensée autour de la question des usages. Implanté au sein de l’éco quartier du Jardin des Maraichers, il s’insère délicatement dans cet environnement urbain riche tout en développant une identité singulière, qui le rend unique.

Reflets d’un terroir : en premier lieu se distingue l’hommage rendu au toit bourguignon, sa polychromie et ses motifs. Signal symbolique fort visible depuis les rues environnantes, marquant l’ancrage local du projet. Cette réinterprétation du toit bourguignon plante le décor, c’est « l’image du vignoble, qui affiche la prospérité et demeure un hommage des cieux à la terre».
Reflets jardin : le projet se caractérise par une forte présence végétale. À travers la qualité apportée au jardin du coeur d’îlot, la noue paysagère, les
frontages côté venelle, les jardins privatifs, le jardin suspendu sur dalle ou encore les plantations domestiques, le paysage s’invite partout : c’est un
véritable petit parc qui se déploie, fil conducteur des cheminements et des vues au sein de l’opération. Une légère topographie richement plantée ponctue ce paysage pour en marquer le coeur ; ce poumon vert irradie à travers tout le programme, le colorant au fil des saisons de tonalités changeantes.

Plaisir d’habiter : enfin vient le projet architectural, composé de 67 logements alliant qualité d’usage et confort optimal. L’écriture est sobre, marquée par des façades à la composition rigoureuse, rythmée par deux teintes d’enduit et surlignée par la silhouette des toitures. Elle traduit la dualité des rapports à l’extérieur, très urbains côté rue, très domestiques côté jardin, profitant des belles vues et des meilleures expositions solaires. Mais au-delà, c’est bien la question des usages et du confort qui domine : logements traversants, en angle, en duplex, maisons sur les toits,…, proposent une diversité des modes d’habiter allant du studio au quatre pièces. Les logements jouissent d’une grande générosité de leurs prolongements extérieurs : jardins, balcons, loggias, terrasses, développent à tous les étages une qualité d’usage tournée vers l’extérieur et le paysage. Les espaces communs profitent eux aussi d’une attention forte aux usages : vastes halls en double hauteur, paliers éclairés naturellement, parkings éclairés et ventilés naturellement. Enfin, le projet allie une grande efficacité thermique (RT -20%) et un bilan carbone exemplaire.