DIJON (21)

39 logements et commerces – Éco-Quartier des Maraîchers lot A1

Maîtrise d’Ouvrage : Dijon Habitat

Maîtrise d’Œuvre : EXP architectes & JTB architecture

BEA ingénierie – BET TCE et Économie / Albert & Cie – BET HQE

 

Site : Lot A1, Eco-Quartier des Maraîchers, Dijon

Surface : 2 404,5 m² SHAB / 2 590 m² SDP logements / 935 m² SDP commerces

Certification : BBC Effinergie – Habitat & Environnement

Statut : Concours avril 2014

DIJON (21)

39 logements et commerces – Éco-Quartier des Maraîchers lot A1

 

Platine habitée

Le projet se situe à l’entrée de l’éco-quartier des Maraîchers, vaste programme de mutation urbaine au Sud-est de Dijon. La parcelle se déploie sur 160 mètres de long, en interface entre existant et nouveau quartier ; le projet revêt ainsi un enjeu particulier en termes de transition urbaine et d’animation puisqu’il initie une ambiance, une rue et sa silhouette. L’opération regroupe 39 logements répartis entre un programme d’accession abordable (14 collectifs et 5 maisons sur dalle jardin) et un programme de locatif social (15 collectifs et 5 maisons sur dalle jardin), indépendants d’un point de vue fonctionnel.

Le projet se compose d’un socle commercial qui se déploie sur toute la longueur de la parcelle, ponctuée de trois plots de logements collectifs et de l’espace en creux de la cour commune. Les plots A et B (R+2+combles) s’implantent de part et d’autre d’une cour commune ; le plot C (R+3+combles) s’implante en quinconce vis-à-vis des constructions existantes. Ces volumes blancs à l’alignement rythment la perspective de la voie nouvelle et le grand linéaire commercial. Au dessus du socle, un jardin suspendu offre un paysage partagé et accueille des maisons.

Chaque logement bénéficie d’un prolongement extérieur exposé au sud, décliné entre des terrasses jardin, des balcons en console, des balcons passerelles, des balcons loggias, ou encore des loggias double hauteur. La majorité des logements (92%) sont traversants ou à double orientation ; quelques logements sont mono-orientés au sud (T2, 8%). Le projet fait l’objet d’une démarche de haute qualité environnementale et d’une conception bioclimatique, développant : une grande compacité et l’absence de ponts thermiques ; des façades maçonnées isolées par l’extérieur, une structure bois pour les maisons sur dalle ; le recours à un dispositif passif de type puits canadien, une ventilation traversante ; des parties communes éclairées naturellement ; une limitation des effets de masque offrant de bonnes qualités d’ensoleillement