PARIS (75)

You are here: Home - - PARIS (75)

PARIS (75)

Accord cadre de maîtrise d'œuvre urbaine - Caserne de Reuilly

 

Maîtrise d'Ouvrage : Paris Habitat

Maîtrise d’Œuvre : EXP architectes - mandataire / Sempervirens - paysagiste / ATPI infra - VRD / Mathieu Lidolff

Site : Caserne de Reuilly - Diderot, Paris 12e

Mission : Dialogue compétitif - Maîtrise d’œuvre urbaine

Surface : 2,99Ha - 400 logements

Montant des travaux : 3 496 940 € HT

Calendrier : Concours 07.2013

Project Description

PARIS (75)

Accord cadre de maîtrise d’œuvre urbaine – Caserne de Reuilly

 

Le dispositif urbain proposé entend valoriser la singularité du site tout en offrant une vision optimiste de la ville. Le pré diagnostic a permis de démarrer une réflexion sur ses spécificités (vie de quartier, flux…) et la manière de les intégrer à l’élaboration d’un parti. Une première réflexion a également été menée sur la manière d’aborder le patrimoine militaire conjointement à sa participation à la densification du site. Parallèlement, et toujours sur un plan patrimonial, les notions d’ordonnancement et de trame ont été interrogées comme composantes à l’échelle urbaine et constructive. Ce premier travail est le socle de réflexion dans l’élaboration d’un dispositif urbain fertile, car apte à s’insérer dans l’existant et à y catalyser la vie, l’animation.

 

Une réflexion complémentaire sur les espaces publics en a été le prolongement. Autour de la place d’arme, espace végétale, ouvert, en cœur d’îlot, sur son statut et son fonctionnement.

Ces réflexions se déclinent in fine en un scénario qui émerge du dispositif urbain. Il s’agit d’une vision exhaustive de ce que pourrait être le projet urbain qui en résulte.

La démarche se veut innovante dans sa modestie. Le dispositif n’a vocation qu’à devenir le substrat de projets architecturaux à venir, et d’une vie de quartier à venir. Il s’agit de faciliter l’arrivée de cette vie, de ses usages qui en découlent. L’hyper-contextualité et la haute qualité d’usage étant les deux principaux postulats, nous entendons aborder ce projet urbain comme un laboratoire emblématique de nouvelles manières d’habiter à Paris.

 

Les premières intuitions du groupement formulent donc des pistes de réponses, nourries des spécificités du site, de son analyse, mais aussi d’une approche sensible fondée sur la pratique in situ :

 

1/ dispositif urbain : Démarche contextuelle, dimension opérationnelle (relation MOA MOE), méthode de concertation, itération.

2/ fractionnement parcellaire : Un outil et non une contrainte, l’objectif central étant la mixité : mixité sociale avant tout, mais aussi programmatique.

3/ intégration du patrimoine : Patrimoine vivant, ne pas muséifier : un objectif vertueux mais soumis à la capacité de construire dans de bonne conditions (qualité des logements, économie)

4/ hybridation des espaces publics : Un square aux qualités d’implantation historiques au sein d’un espace public en faveur de la biodiversité, un square dans le jardin, gigogne…, des lisières de qualité (terrasses des cafés), trame bleue révélée, continuité écologiques.

 

Back to top