LYON (69)

You are here: Home - - LYON (69)

LYON (69)

Boîte lumineuse - Œuvre d'art à la pointe du Confluent

 

Maîtrise d'Ouvrage : Conseil Municipal des Jeunes / DETU Ville de Lyon

Maîtrise d’Œuvre : Ange Leccia - artiste concepteur / Nicolas Moskwa architecte / Batiserf - BET Structure VRD

Site : Jardin à la pointe du Confluent du Rhône et de la Saône, Lyon

Mission : Mission de maîtrise d’œuvre complète

Surface : 27 m²

Montant des travaux : 90 000 €HT

Calendrier : Concours 03.2000 / Livraison 12.2000

Project Description

LYON (69)

Boîte lumineuse – Œuvre d’art à la pointe du Confluent

 

Ce travail a pour particularité une étroite collaboration entre Ange Leccia, artiste, et Nicolas Moskwa, architecte, au sein de l’agence Boudier Moskwa architectes. Il s’inscrit dans le cadre du concours sur performance initié en mars 2000 par le Conseil Municipal des Jeunes de la Ville de Lyon pour marquer le passage au troisième millénaire. L’équipe, formée au stade du concours, a été déclarée lauréate de la consultation et s’est vu confier la maîtrise d’œuvre complète du projet, depuis l’esquisse jusqu’à la livraison de l’œuvre.

 

Le projet profite d’un site fort en évocation, à la proue de la ville, au confluent du Rhône et de la Saône. Il met en exergue le thème du concours : trois phrases rédigées puis sélectionnées par les jeunes de Lyon. Ces phrases, matérialisées par des lettrages en tubes néon bleu, sont contenues dans un volume en verre réduit à sa plus simple expression, un container signal à la pointe du Confluent. Ce dernier accueille ainsi les idées, les souhaits des jeunes lyonnais, en les livrant au paysage ouvert des deux cours d’eau, en attente d’un éventuel voyage.

 

La mission de maitrise d’œuvre a été de traduire, en collaboration avec l’artiste, le concept imaginé par ce dernier, et de lui donner forme dans un cadre technique, règlementaire et financier. Ce travail nous a ainsi amené à proposer une enveloppe en verre porteur afin de dématérialiser le volume du container. Il est ainsi constitué de volumes de verre trempé 19mm encastrés en pied, supportant une échelle haute couverte d’une feuille de verre trempé 6mm cintrée à froid. Le socle en béton, légèrement en retrait, décolle le volume pour le faire flotter sur la prairie fleurie de la pointe du Confluent.

 

L’œuvre n’est actuellement plus visible, ayant été déplacé pour laisser place à l’imposant chantier du Musée des Confluences.

 

Back to top