METHODE

 

 

L’agence EXP architectes développe une approche exploratoire du projet qui croise les échelles et les disciplines.

 

Z:PRODUCTIONa-BCU-Bois d'Arcy Croix Bonnet lot UAPRODUCTION3Contexte

Chaque réflexion est initiée en portant une extrême attention à l’existant. Il s’agit de s’appuyer systématiquement sur ce qui préexiste – forces ou faiblesses – pour enrichir le processus de conception. L’objectif étant de produire des réponses adaptées, des outils sur mesure. Il convient de révéler le réel à travers une logique d’intervention douce. Cette démarche requiert une lecture fine et un respect profond de l’identité du lieu, garants de l’inscription du projet dans son site.

 

 

 

 

 

 

Z:PRODUCTIONa-BCU-Bois d'Arcy Croix Bonnet lot UAPRODUCTION3Inventaire

Faire parler les cartes. Identifier, analyser et traduire les données pour dégager un socle de réflexion. La collecte des données se veut à la fois transversale et exhaustive. Elle vise à mettre en perspective les éléments constitutifs du substrat architectural et urbain, et la manière dont ils interagissent. Les composantes objectives sont inventoriées et analysées, constituant le socle fondateur du projet ; elles sont complétées par une lecture personnalisée du site ou de la problématique posée pour offrir une dimension sensible au propos.

 

 

 

 

 

 

Fractale trois branchesItération 

Allers et retours entre les approches, les échelles. La méthodologie appliquée est similaire, qu’il s’agisse d’un territoire ou d’un kiosque, elle s’appuie sur une dynamique itérative qui interroge de façon transversale des composantes complémentaires du processus de conception : réalité constructive, rapport du bâti au paysage, espace et lumière, ergonomie et usages, végétaux, milieux vivants, géographie, climatologie, art.

 

 

 

 

 

 

 

macro-microEchelles 

Du grand paysage à l’objet, les projets s’envisagent autant par le haut que par le bas. Ils se nourrissent de l’emboîtement de problématiques entre les échelles macro et micro, qui répond autant à des approches territoriales qu’à des exigences techniques spécifiques. La rencontre des échelles confère une évidence aux réponses proposées, et définissant au cas par cas des stratégies de projet par le haut (planification et outils de cohérence) ou par le bas (dispositif pionniers, usages et appropriation).

 

 

 

 

 

 

Z:PRODUCTIONa-BCU-Bois d'Arcy Croix Bonnet lot UAPRODUCTION3Temporalité 

Les projets sont conçus comme des dispositifs ouverts, capables de s’adapter aux diverses temporalités. Ils répondent à des usages présents ou attendus et s’intègrent dans une logique de continuum historique, géographique et social. Ce sont donc autant les modes opératoires que les dispositifs qui sont ainsi interrogés : les questions d’entretien et de maintenance sont abordées en amont, comme composantes concrètes du projet et facteurs décisifs de la qualité d’usage ; de même, les propositions urbaines sont envisagées sous forme de stratégies d’aménagement, privilégiant la notion de « projet de mutation » à celle de « masterplan ».

 

 

 

 

 

StructuralismeEconomie

La simplicité des réponses formelles, associée à des logiques modulaires et de préfabrication, permet de relever le défi que porte chaque projet. Certains dispositifs constructifs exigent peu de matière et génèrent une économie de moyens, offrant des hypothèses pour préserver les ressources et engager une gestion optimisée. Cet objectif requiert une attention extrême à la nature même de l’acte construit et aux choix qui orientent les stratégies architecturales et urbaines ; au-delà des implications conceptuelles ou idéologiques, c’est l’exigence que chaque acteur de la construction doit porter et à laquelle l’agence entend s’associer.

 

 

 

 

 

Young Edible frog amongst Duckweed {Rana esculenta} La Brenne, FranceDéveloppement durable

L’approche environnementale est présente en filigrane dans chacune des étapes du projet. Elle constitue un axiome central de la réflexion, à la fois exigence et opportunité dans sa capacité à tirer parti des conditions naturelles, tout en renforçant le dialogue avec le site : optimisation des énergies, mise en œuvre de matériaux sains et pérennes, modalités de recyclage suivant un process et des filières adaptés, gestion alternative de l’eau ; mais aussi exposition solaire, vents dominants, confort passif, patrimoine végétal et écologique. L’objectif est de tendre vers une nouvelle façon de construire la ville en intégrant le développement durable au cœur même du processus conceptuel ; il vise également à rechercher les moyens de concilier des ambitions de confort et d’usage avec le génie du lieu.